Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Thématique Mars : New York sombre

Publié le par Ichtusliberusa

Thématique Mars  : New York sombre
Thématique Mars  : New York sombre
Thématique Mars  : New York sombre
Thématique Mars  : New York sombre
Thématique Mars  : New York sombre
Thématique Mars  : New York sombre
J'ai choisi ces quatre livres qui traitent de l’ensemble des sujets qui ont gangrené New-York : Gangs, violence urbaine, trafic de drogue, zones de non droit, corruption en col blanc, prostitution, paris illégaux, racket, trafic d’armes, trafic d’alcool, arnaques bancaires, corruption de la police, blanchiment d’argent, contrats d’assassinats, procédés mafieux, services rendus entre le FBI, la mafia et le NYPD…bref, la liste est longue ! Il y a vraiment de la matière dans la ville qui ne dort jamais, la ville des extrêmes également, New-York abrite 70 000 sdf et 350 000 millionnaires. C’est aussi la ville qui a vu naître la mafia dans East Harlem. La majeure partie de ces sujets sont traités dans les quatre ouvrages présentés. Le livre de Don Winslow « Corruption » est vraiment accès sur la drogue et le système de corruption de la police. Les méthodes hors la loi des flics sont aussi bien expliquées. Ce livre est d’une puissance rare, la violence et la misère se ressentent au travers de chaque mot. De plus, comme lors de ses précédents ouvrages (que je vous conseille), Don Winslow fait preuve d’un réalisme hallucinant sur les rouages des mécanismes de corruption. La narration est extrêmement fluide et on a l’impression de se retrouver dans un film de Scorcese tant l’ambiance est bien rendue. Le début de l’ouvrage nous présente un Dennis Malone, le roi de Manhattan North, coincé dans une très mauvaise posture, il va nous expliquer comment il en est arrivé là. Pendant la lecture de ce livre, comme celui de RJ Ellory " Les Anges de New-York", j’ai perpétuellement effectué des recherches sur internet et regardé des reportages sur New-York et son histoire. Cela m’a permis de m’immerger totalement, ne connaissant pas cette ville malgré des séjours aux Etats-Unis. Par contre, âmes sensibles s’abstenir, ces romans sont assez violents. « Les Anges de New-York » est un très bon thriller, Frank Parrish est un héros très attachant qui s’entête à enquêter sur le meurtre d’une adolescente alors qu’il est au bout du rouleau. Alcoolique et en thérapie suite à la mort de son coéquipier, il va, d’un côté, nous entraîner dans une enquête passionnante et de l’autre, nous livrer l’histoire des anges de New-York, des flics d’élite qui ont débarrassé la ville de la pègre. Un roman sombre et palpitant. « American Psycho » est un vrai classique, et si vous ne l’avez pas lu, précipitez-vous dessus, car ce livre (qui fit scandale à sa parution) est totalement déjanté. Il est le portrait d’une certaine Amérique, celle de Patrick Bateman, flamboyant golden boy de Wall Street le jour, violeur et assassin insensible la nuit. Je vous conseille aussi l’ouvrage de T.J English « La cité sauvage » qui narre l’affaire du meurtre de deux femmes blanches (meurtre des career girls) et de ce qui en découla : une Amérique en pleine tension raciale, à travers trois protagonistes : C.George Whitemor , Bill Philips et Dhoruba Bin Wahad. Instructif et passionnant ! Comme ma thématique le laissait entendre, c’est New-York sombre mais entre-temps, Rudolph Giuliani et son administration sont passés par là (il n’est pas le seul à y avoir contribué, bien entendu, je ne prends aucun parti). La grosse pomme est devenue plus sure pour ses 40 millions de touristes annuels et ses habitants. Maire républicain, il instaura la tolérance zéro, des peines plus fortes et donc plus dissuasives, une présence policière accrue (il augmenta les effectifs du NYPD). Je vous vois venir, oui oui, il était un peu autoritariste mais pas que ! Car il fût le maire qui réhabilita les quartiers nord de New-York notamment Harlem et qui poussa à l’intégration des minorités ethniques dans les forces de police. Sous son mandat, le chômage baissa. De plus, il s’attaqua aux délinquants en col blanc, chose compliquée dans la cité abritant Wall Street. Bref, vous l’aurez compris New-York est maintenant bien plus agréable à vivre. C’est pour cela que j’ai ajouté deux très beaux livres à cette thématique un peu sombre : « The lazy frenchie girl in NYC » d’Aurélie Hagen aux éditions Racine et « New York » d’Agnès de Gorter aux éditions Ramsay. Ce sont deux superbes ouvrages pour découvrir cette ville unique. Enfin, restez attentifs ! Le grand RJ Ellory a eu la gentillesse d’accorder aux abonnés d’ICHTUSLIBERUSA une interview exclusive. Elle sera publiée en fin de mois.

Commenter cet article